Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contactez-moi

200-jeremie-galland

Jérémie GALLAND
Né le 8 avril 1983 à Villeneuve-Saint-Georges (94)
62 kg / 1,74 m

Si vous souhaitez me joindre, vous pouvez m'envoyer un mail.
Je vous répondrai avec plaisir.

Formation & Palmarès

Clubs amateurs formateurs :
EC Montgeron-Vigneux (site ECMV), US Créteil, CA Mantes-la-Ville, CC Nogent-sur-Oise

Equipes cyclistes Pro :
Auber 93 (2008), BESSON Chaussures-SOJASUN (2009), SAUR-SOJASUN (2010/2012), SOJASUN (2013).

Palmarès :
1er du Gd Prix de PLUMELEC 2009
1er de la 1e étape du Tour du LIMOUSIN 2010
1er des Boucles de la MAYENNE 2010
2e d'une étape des Boucles de la MAYENNE 2011
2e d'une étape de PARIS-CORREZE 2008
2e de la POLYNORMANDE 2010
3e de la Route ADELIE 2008
3e de la 1e étape de PARIS-NICE 2010
3e de la 5e étape du Tour du POITOU-CHARENTE 2009
3e du Grand Prix de PLUMELEC 2011
3e d'une étape du Tour du LUXEMBOURG 2011
4e d'une étape du Tour MEDITERRANEEN 2011
4e du Grand Prix de FOURMIES 2008
4e du Grand Prix de la MARSEILLAISE 2012
4e d'une étape du Tour du HAUT-VAR 2012
4e du Tour du FINISTERE 2012
4e du circuito de GETXO (Espagne) 2012
4e des 2e et 4e étapes du Tour du LIMOUSIN 2012
6e du Tour du LUXEMBOURG 2011
8e du Tour du LIMOUSIN 2012
8e du Tro Bro LEON 2012
9e du Tour de PICARDIE 2011

Mes Partenaires

esp consulting Chaussures:promo-specialized

1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 11:33

GALLAND, ROI DE CADOUDAL

(Par Ronan Strullu)

La Bretagne est une région de cyclisme, ce n’est plus un secret pour personne. Elle possède des champions illustres, un public fervent et des courses renommées. Parmi celles-ci, le Grand Prix de Plumelec, au cœur du Morbihan. Un temps nommée « A Travers le Morbihan », l’épreuve, inscrite au calendrier de la Coupe de France, a retrouvé son appellation d’origine en 2006. C’est principalement la côte de Cadoudal, cette rampe de 1400m à 6,5% de moyenne, juge de paix du Grand Prix, qui fait sa réputation depuis des années.
On se souvient que l’Espagnol Alejandro Valverde avait enlevé ici la première étape du Tour de France en juillet dernier. Aujourd’hui, les lieux sont plus clairsemés, quoique les spectateurs étaient encore nombreux au bord des routes pour cette édition 2009, les barrières moins nombreuses dans la montée finale et le plateau un peu moins prestigieux. Le plateau justement réunit 14 formations, Landbouwkrediet, Katyusha Continental, Carmiooro A-Style, Team Differdange et l’Equipe de France amateur aux côtés des formations françaises, comme le veut la coutume de la Coupe de France.
La journée est chaude, un brin rafraîchie par le vent très présent sur les hauteurs de Plumelec.
Après une dizaine de kilomètres, 16 coureurs prennent la poudre d’escampette. Il y a là Pierre Rolland (Bbox Bouygues Télécom), Blel Kadri (AG2R), Guillaume Blot (Cofidis), Arnaud Gérard, Jérémy Roy (Française des Jeux), Brice Feillu (Agritubel), Jonathan Bertrand (Landbouwkrediet), Mikhail Antonov (Katyusha), Lilian Jégou, Cyrille Monnerais (Bretagne-Schuller), Eric Berthou (Carmiooro), Cyril Bessy, Jérémie Galland, Jean-Marc Marino (Besson Chaussures), Cyrille Heymans (Differdange) et Anthony Delaplace (France). Le scénario semble habituel pour un GP de Plumelec. Un  large groupe sort de bonne heure et la grande explication devrait se passer sur les circuits finaux (de 13,9 et 7,7km à couvrir 6 fois chacun). Les échappés matinaux sont-ils des « éclaireurs » ou jouent-ils véritablement la gagne ? La suite des événements va nous permettre d’avoir une idée sur le sujet.
Deux équipes n’ont aucun représentant en tête. Il s’agit des deux « Continentales » Auber 93 et Roubaix Lille-Métropole. Du coup, leurs coureurs travaillent main dans la main en tête de peloton. Et ça paie ! Dans les premières grandes boucles, l’écart fond, passant de 5 minutes (le maximum en faveur des 16 échappés) à 4, 3, 2, etc…
La course s’anime à l’abord des 6 derniers tours, soit à environ 42 kilomètres de l’arrivée. Là, 6 hommes attaquent : Gérard, Roy, Kadri, Jégou, Marino et Galland. Peu de temps avant, Guillaume Blot avait été décramponné suite à des incidents mécaniques. A peine l’information transmise par oreillette, les sept équipiers du Breton de chez Cofidis prennent les commandes du peloton. Il reste encore quelques belles cartes à jouer pour Alain Deloeuil, comme Maryan Hary ou Rémi Pauriol. Il s’avérera que la formation nordiste roulera en vain, ne réussissant pas à replacer un homme à l’avant pour jouer la gagne.
Le club des 6 poursuit ses efforts en tête tandis que « l’épouvantail » Cadoudal se dresse dorénavant plus souvent face aux coureurs. A l’amorce du dernier tour (encore 7km), Cyril Gautier (Bbox Bouygues Télécom) jaillit du peloton amaigri et entraîne Mickaël Larpe (Roubaix) dans sa roue. Le duo comble les 30 secondes qui les séparent de la tête de course qui ne compte plus que Galland, Kadri, Jégou et Gérard. On s’attend à une ultime tentative dans la dernière ascension mais il n’en est rien. Les 6 se présentent groupés dans la dernière ligne droite en faux-plat où Jérémie Galland règle le sprint devant Larpe et Kadri.
Grande journée pour la formation Besson Chaussures-Sojasun de Stéphane Heulot puisqu’elle enlève également la 2ème étape du Tour de Gironde grâce à Jimmy Casper. Ce sont ses 15 et 16èmes bouquets de la saison.

Réactions

(Propos recueillis par Ronan Strullu)

Jérémie Galland (le vainqueur) :
« C’est une victoire d’équipe. Quand un coureur est bien un jour, les autres font tout ce qu’il faut pour l’amener à la victoire. Aujourd’hui c’était mon tour. Plumelec est une course piégeuse, où il est difficile de se cacher derrière. On avait pour consigne de « sauter dans les coups » à plusieurs et c’est ce qu’on a fait.
Cyril Gautier a fait toute la dernière montée en tête et a lancé le sprint aux 200m. J’étais 3è à ce moment-là. Aux 100m, j’étais passé devant malgré le vent qui venait de la gauche, là où j’étais placé sur la route. Larpe revient dans les derniers mètres mais j’avais encore assez de force pour le devancer sur la ligne. C’est bien on fait le doublé à Plumelec cette année puisque Fabrice Jeandesboz avait gagné Manche-Atlantique en mars. »

Source: Velostory.net

Un grand merci à mes coéquipiers, notamment Cyril Bessy et Jean Marc Marino qui ont su se devouer pour moi dans la bonne échappée et à l'équipe qui travailait derrière pour nous permettre d'aller au bout.

 

 

 

Classement:
1     GALLAND Jérémy      FRA      BESSON CHAUSSURES - SOJASUN les 180 km en 4h24'50"
2     LARPE Mickael     FRA     ROUBAIX LILLE METROPOLE
3     KADRI Blel     FRA     AG2R LA MONDIALE
4     JEGOU Lilian     FRA     BRETAGNE - SCHULLER
5     GÉRARD Arnaud     FRA     FRANÇAISE DES JEUX
6     GAUTIER Cyril     FRA     BBOX BOUYGUES TELECOM
7     NOCENTINI Rinaldo     ITA     AG2R LA MONDIALE à 33"
8     TAMAYO MARTINEZ Diego Alejandro     COL     CARMIOORO A-STYLE
9     VOGONDY Nicolas     FRA     AGRITUBEL
10     PAURIOL Remi     FRA     COFIDIS, LE CREDIT EN LIGNE

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ianisecmv 02/06/2009 19:16

bravo jeremie

depuis le temps que tu la cherchait cette victoire,tu la merite

félicitacion

Enzo 01/06/2009 15:34

Bravo Jérémy ta su saisir l'occasion qu'en tu était en forme!!!

Sébastien Talbot 01/06/2009 12:16

Bravo Jérémie pour cette belle victoire sur une belle course.
Vu l'article sur Ouest France Dimanche en couverture ! Belle !!